mercredi, 30 septembre 2020

Le monde entier est un pays (Une correspondance de la Belgique sur la situation Covid-19)

Le confinement n’est que de la poudre au yeux. On franchit un pas supplémentaire vers la dictature du capital, vers des exercices de quadrillage de la population (souvent avec son assentiment). Mais nous prolétaires sommes tenus à faire marcher la production/plus-value en nous rendant dans les usines, ateliers ou supermarchés ...  les patrons  ne voient rien d’autre « d’indispensable » que leurs profits.

 

En vrac:

  • nous sommes contraints de nous déplacer au minimum (mais à 500 dans une usine...ça c’est toléré)
  • écoles, restaurants, cafés, boutiques non-alimentaires... c’est fermé
  • les crèches sont ouvertes (sinon comment les parents pourraient se rendre au travail...). Les Transports et la Poste fonctionnent.
  • il y a un accord politique à dix partis pour donner des pouvoirs spéciaux « coronavirus » au gouvernement fédéral durant trois mois, renouvelable une fois. Les décisions ne seront plus débattues au parlement.
  • Le gouvernement débloque un milliard d’euros. Cela concerne évidemment des mesures en soins de santé... mais cet argent devra aussi permettre de prendre les décisions « indispensables » d'aide aux entreprises « impactées »:
    La dispense, le report ou la réduction des cotisations sociales patronales, les commerces qui doivent fermer pourront bénéficier d'une indemnisation forfaitaire de 4.000 euros...
  • 2017, le dernier gouvernement impose 900 millions d'économies dans les soins de santé (l’équivalent de 22.500 respirateurs).
    Et dans un même temps, Ce gouvernement sélectionne le chasseur furtif américain F-35A pour succéder au cours de la prochaine décennie aux avions militaires F-16. Ce marché porte sur 34 avions à livrer à partir de 2023, pour un montant initial estimé à 3,8 milliards d'euros plus 200 millions de réserve. Le coût estimé du programme sur la durée de vie de l'appareil - une quarantaine d'années - est estimé à quinze milliards d'euros....
  • Des spéculateurs et des entreprises ont décidé de profiter de la pandémie: 70 euros un paquet de 50 masques chirurgicaux. Il y a quelques semaines, ça ne coûtait que 6 euros..
  • quelques usines/ multinationales ont connu des mouvements de grève, des arrêts partiels ou des grèves du zèle :

1) Makro-Metro (grande distribution) à Charleroi, les travailleuses et les travailleurs ont dû faire des arrêts de travail pour imposer la diminution du nombre de personnes présentes dans le magasin.
Le « drive-in », qui permet de se procurer du matériel de construction était fermé car jugé non indispensable. Le vendredi 20 mars il a réouvert sous prétexte d’un arrêté ministériel qui prévoit une exception pour que les professionnels puissent s’approvisionner en matériaux pour la construction et les réparations urgentes. Evidemment, cela a provoqué un nouvel afflux de personnes et pas moyens de trier les entrées. Les travailleurs ont fait entendre leur mécontentement car ils sont débordés dans les rayons nourriture et commencent à être épuisés.  La direction a finalement fermé le drive-in à 14h.
2) Les ouvriers ont imposé à la direction la fermeture de l’usine d’Audi à Forest (Bruxelles). La direction voulait continuer à produire pour faire entrer les bénéfices, mais  ne prenait aucune disposition de sécurité.
D’autres entreprises ont arraché l'arrêt (ou la mise à minimum) : Volvo, CNH, Daf Trucks, Décathlon, Brico, Bombardier, Nexans, Leonidas, Neuhaus, Sonaca, Arcelor Mittal (Gand), Prayon…
3) Avery Dennison (usine de la transformation du papier), face au refus de la direction de prendre des dispositions efficaces et à la lenteur de réaction des organisations syndicales, les travailleurs ont fait valoir leur droit de retrait. Plus de 150 ouvriers ont remis un certificat médical d’une semaine ou deux. Désertant ainsi les ateliers...

 

Parti communiste international

(cahiers internationalistes – il programma comunista – kommunistisches programm – the internationalist)

 

Il Programma Comunista

Kommunistisches Programm

The internationalist